top of page
Rechercher

Pourquoi et comment invesir sur l'Or?


Guerres en Ukraine et au Proche-Orient, achats massifs des banques centrales, baisse du dollar… . L’or frôle actuellement ses sommets historiques. Synonyme de luxe, de protection, de transmission et valeur refuge par excellence, l'or est également un anxiolytique psychologique...


Pourquoi investir dans l'or?


2 040$ ! C’est le prix actuel d’une once d’or (31,10 grammes), au plus haut depuis mai 2023 et son précédent record historique à 2 080$. Depuis son récent creux autour des 1 815$ atteint en octobre, la reine des valeurs refuges gagne 13%. Sa hausse est soutenue par la faiblesse du dollar, la baisse anticipée des taux d’intérêt américains, la forte demande mondiale et le context géopolitique.


Évolution du prix de l’once d’or depuis 2019, en unité de temps hebdomadaire. La courbe bleue indique la moyenne des prix de clôture des 200 dernières semaines.


Taux & dollar américain. La baisse de l’inflation aux États-Unis a incité la Fed à mettre fin à sa politique de resserrement monétaire, ce qui a fait chuter le dollar face aux autres devises. En deux mois seulement, le billet vert a perdu près de 5% de sa valeur face à l’euro : 1 euro s’échange désormais contre 1,09$.


Une devise gagne en valeur lorsque les taux montent, et en perd lorsqu’ils baissent. Actuellement, les spéculations quant à une politique monétaire plus accommodante provoquent une baisse du dollar. Les investisseurs anticipent clairement ce scénario pour 2024. L’économie ralentit au niveau mondial, et les États, lourdement endettés, ne peuvent pas supporter des taux à plus de 5% bien longtemps. Or, un billet vert en baisse rend l’once plus attractive pour les acheteurs, notamment pour ceux détenant des devises étrangères.


Parallèlement, les rendements obligataires deviennent moins attractifs en période de baisse des taux. On assiste à une baisse importante des taux longs (obligations à 10 ans et plus) depuis plusieurs semaines, des deux bords de l’Atlantique. Dans ce contexte, les investisseurs privilégient l’or pour son statut de réserve, en tant qu’actif tangible et qui ne se dévalorise pas.


Le regain d’intérêt pour l’or trouve également ses sources dans l’instabilité des marchés financiers. Bon nombre d’investisseurs craignent que les indices boursiers baissent dans les prochains mois, du fait du ralentissement de l’économie et de résultats d’entreprises inférieurs aux attentes.


La demande en or reste également élevée, tant dans la joaillerie (environ 50% de la demande mondiale), que dans les industries (12%). Bon à savoir, les grandes banques centrales continuent d’acheter massivement de l’or. C’est le cas actuellement des principaux établissements, aux États-Unis, en Europe, en Chine et en Russie. 2023 est une année d’achats massifs pour les banques centrales, 800 tonnes sur les neuf premiers mois ! En la matière, 2022 a été une année record depuis 1967 avec 1 136 tonnes achetées par les banques centrales.


Enfin, il y a le contexte géopolitique. Guerres en Ukraine, au Proche-Orient, craintes d’élargissement des conflits… Le “bruit des bottes” alimente comme toujours la demande en or. C’est habituel et ça ne surprendra pas nos lecteurs.


Marc Fiorentino qualifie souvent l’or d’anxiolytique. Si en avoir vous permet de mieux dormir, rappelons qu’il est généralement recommandé d’allouer 5 à 10% de ses fonds à l’or dans le cadre d’une allocation bien diversifiée. C’est en effet un produit de diversification et de protection, décorrélé des autres classes d’actifs. L’intérêt d’achats réguliers dans le temps, aussi appelés “versements programmés” dans le cas de produits financiers, peut se révéler très pertinent sur l’or et ses produits afférents.


Outre l’achat d’or physique, comment investir facilement sur une hausse du prix de l’once ? Dans la deuxième partie de cet article, nous vous présentons plusieurs solutions incontournables.


Comment investir dans l'or?


1. Les certificats


Les certificats sont des produits dérivés qui permettent de répliquer la performance d’un actif financier, comme un indice boursier, une action ou une matière première. Le cours d’un certificat sur l’or réplique à tout moment l’évolution du prix de l’once : s’il progresse de 10%, le certificat permet au porteur de gagner 10% (hors frais). Si le prix de l’once d’or baisse de 10%, le porteur du certificat perd 10%.


Les certificats sont sans échéance ; ils permettent d’investir sur du court, moyen ou long terme. Attention cependant, ils ne présentent aucune garantie en capital et sont associés, dans notre cas, à un risque de change euro-dollar (l’or s’échangeant en dollars américains).



2. Les turbos


Les turbos sont des produits financiers qui permettent de spéculer à la hausse comme à la baisse sur l'évolution d'un sous-jacent (action, indice boursier, matières premières etc.), tout en bénéficiant d'un effet de levier qui démultiplie la variation positive ou négative de ce sous-jacent. Ce produit est donc par nature plus risqué qu’un certificat.


Les turbos call permettent de se positionner à la hausse sur le prix d’un sous-jacent, et les turbos put sont utilisés pour se positionner à la baisse.


Prenons un exemple. Un investisseur risquophile anticipe une hausse de 10% des cours de l’or et souhaite amplifier son gain potentiel grâce à l’effet de levier des turbos. Il opte pour un turbo call, avec un effet de levier de 3. Si son anticipation se révèle exacte, sa position générera un rendement de 30%. À l’inverse, si le prix de l’once d’or chute de 10%, il perdra 30% de son capital investi.



3. Les fonds d'investissement (OPCVM) et les ETF sur les minières


En tant qu'investisseur, vous avez également la possibilité de loger des fonds (OPCVM) ou des ETF au sein de vos enveloppes (Assurance Vie, Plan Epargne Retraite, Plan Epargne en Actions, Comptes Titre Ordinaire, etc...). Les entreprises qui composent ces fonds sont des majors de l'industrie minière. Newmont, Barrick Gold, et Franco-Nevada pour n'en citer que quelques unes. Elles explorent et exploitent des sites miniers.


Les actions de minières distribuent du rendement au travers des dividendes, ce que ne font ni les pièces ni les lingots. Cependant, contrairement à l’or physique, dont la valeur réelle de très long terme avoisine les 500 $ l’once, les actions exposent l’investisseur à un risque de perte de 100%.


4. L'Or physique


Enfin (et c'est la solution que je préconise le plus souvent), vous avez la possibilité d'acheter de l'or physique (lingots, lingotins, pièces d'or, etc...).


L’or physique s’achète auprès d’un courtier spécialisé : comptoir physique ou digital d’achat-revente de métaux précieux ou votre banque. Compte tenu des commissions élevées appliquées par les établissements bancaires, il est préférable de se tourner vers un acteur reconnu du marché de l’or.


Il se présente sous la forme de pièces (Napoléon 20 francs, Souverain, Kruggerand…), de lingotins (inférieur à 500 g), lingots (à partir de 500 g) ou de plaquettes de lingotins. Pour qu’ils puissent être considérés comme « or d’investissement », ces objets doivent présenter une pureté supérieure à 995 millièmes. Leur poids doit excéder le gramme. Chaque lingot est estampillé d’une finesse, d’un poids, d’un numéro de série et du sceau du raffineur. Dans le cas contraire, il s’agira d’or commercial, qu’on retrouve notamment dans les bijoux.


Le prix de vente de l’or d’investissement est fixé par son cours par once (31,104 g) sur les marchés internationaux. Le courtier se rémunère via un pourcentage sur la valeur du produit acheté à l’instant « t ». Le taux de la prime de courtage diffère d’un produit à l’autre :

  • Inférieur à 2 % pour un lingot de 1 kg 

  • Environ 3 % pour un lingotin de 50 g 

  • Environ 5 % pour une pièce d’or

Investir dans l’or physique implique nécessairement une solution de stockage sécurisée. À ce jour, vous avez le choix entre 3 solutions :

  • À domicile dans un coffre-fort (option risquée en cas de cambriolage) ;

  • En coffre de banque (de moins en moins d’établissements bancaires proposent ce service) ;

  • En coffre de société spécialisée (de nombreux acteurs du marché de l’or proposent à leur client la location d’un coffre pour stocker leurs achats en totale sécurité).


Or et gestion de patrimoine


Les différents produits aurifères n’ayant pas les mêmes caractéristiques en termes de risque, de rendement, de liquidité et de sécurité, le choix dépendra de vos objectifs patrimoniaux et de votre profil d'investisseur, notamment votre aversion au risque.


Lorsque l’on souhaite protéger un patrimoine contre les risques d’instabilité conjoncturelle et a fortiori structurelle, c’est vers l’or physique qu’il convient de se tourner. L’acquisition de parts d’un "fonds minier" au sein d’un contrat d’assurance-vie ou sur un compte-titres ordinaire, les certificats et les turbos présentent des risqus plus élevés.



Conclusion


La possession d'or physique améliore la sécurité. L'or permet de protéger les investisseurs des risques d'inflation et de pertes de cours, notamment lors de crises sanitaires, économiques et/ou géopolitiques. En raison de sa valeur à caractère universel, l'or demeure beaucoup moins tributaire des politiques monétaires et financières que les autres placements.




DIEM Geoffrey

Conseiller en Gestion de Patrimoine

Cabinet Diem Conseil & Patrimoine


"Profitez du moment présent pour investir dans votre avenir"


Tel: 07 72 21 43 61

Email: conseil@carpediempatrimoine.net


15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page