top of page
Rechercher

Pourquoi devez-vous ouvrir une une assurance-vie et l'alimenter le plus tôt possible?


Il n’est jamais trop tôt (ou trop tard) pour souscrire un contrat d’assurance-vie. Placement chouchou des Français, l’assurance-vie s’adapte à tous les objectifs : faire fructifier son épargne pour un projet, préparer sa retraite ou sa succession… Ce placement offre également une souplesse dans la gestion de son argent et une fiscalité avantageuse. Autant d’avantages qui font de ce placement un succès qui ne se dément pas et prendre date le plus tôt possible ne peut être que bénéfique !


Prendre date sur un contrat d’assurance vie...


« Prendre date » implique d’effectuer un premier versement. Le montant minimum pour ouvrir une assurance-vie est défini librement par chaque compagnie d’assurance. Et concernant le ticket d’entrée, il y a de tout. Ceci veut dire que vous pouvez très bien effectuer un premier versement sans que cela ne représente forcément une somme astronomique.


Sur certains contrats, le minimum de souscription est fixé à 500 €, voire 50€ si vous mettez en place des versements mensuels programmés.



Nul besoin donc de placer un gros montant pour ouvrir un contrat d’assurance-vie. Vous pouvez verser 500 €, juste pour prendre date, en attendant d’y faire de futurs versements et/ou mettre en place des versements programmés à partir de 50€ tous les mois, une épargne forcée qui vous permettra de vous construire un capital à votre rythme pour réaliser de futurs projets. Avec ce versement programmé, vous allez pouvoir générer du rendement en atténuant les fluctuations liées aux évènements, économiques (inflation), géo-politiques(conflit Russie/Ukraine), sanitaires (Covid), etc... Une solution adaptée à tous les épargnants qui investissent via un contrat d’assurance-vie.



... pour bénéficier d’une fiscalité douce dans 8 ans.


Prendre date sur un contrat d’assurance-vie, c’est éviter le manque à gagner du fait du temps d’attente pour bénéficier de l’avantage fiscal ! En souscrivant un contrat d’assurance-vie, vous profitez d’une fiscalité avantageuse sur vos retraits à partir du moment où vous détenez le contrat depuis plus de 8 ans.


Pour rappel, seuls les rachats (terme utilisé pour définir les retraits en assurance-vie) sont imposés, et uniquement pour la part d’intérêts compris dans ce rachat. Avant 8 ans, cette part est imposée au prélèvement forfaitaire unique de 30%.


Après 8 ans :

  • Un abattement de 4 600 € (9 200 € pour un couple) est appliqué sur l’ensemble plus-values incluses dans les rachats annuels.

  • Au-delà de cet abattement, les plus-values subissent l’impôt sur le revenu (taux de 7,5%, 12,8% ou barème de l’impôt sur le revenu) en plus des prélèvements sociaux de 17,2%.

Si vous aviez en tête de souscrire un contrat d’assurance-vie un jour, prendre date dès maintenant est tout à fait pertinent, et ce même si vous n’avez pas les moyens d’investir dans l’immédiat. Vous profitez ainsi de l’avantage fiscal qui prend effet après 8 ans de détention du contrat d’assurance-vie.


Si l’assurance-vie plaît autant, c’est aussi parce que l’argent que vous placez est disponible à tout moment. En effet, placer votre argent sur un contrat d’assurance-vie ne veut pas dire que vous vous privez de la disponibilité de vos fonds. Vous pouvez les récupérer à tout moment, contrairement au PER où vos fonds ne sont accessibles qu’à l’âge de la retraite ou au PEA pour lequel le retrait de vos fonds entraîne la clôture du plan. Certes, l’objectif est de placer pour au moins 8 ans, mais il est toujours rassurant de savoir qu’en cas de besoin, vous avez un contrôle total sur vos fonds.


Prendre date et verser aujourd’hui dans un contrat d’assurance-vie pourrait également vous permettre de fixer la fiscalité sur ces versements, et ceux même en cas de réforme impactant l’assurance-vie, comme avec la loi de finances de 2018.

Pensez à verser avant vos 70 ans...


Avec l’assurance-vie, l’âge du souscripteur peut tout changer ! Les avantages fiscaux accordés en matière de droits de succession sont bien plus importants lorsque les versements sont effectués avant 70 ans. Au décès du souscripteur, les montants transmis au(x) bénéficiaires(s) bénéficient d’un abattement de 152 500 € par bénéficiaire, et seul le surplus sera imposé. Après 70 ans, les avantages fiscaux se réduisent avec un abattement qui n’est plus que de 30 500 € et qui est, en plus, commun à tous les bénéficiaires.

L’âge du souscripteur ne peut donc être minimisé lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie. Les versements qui interviennent après le 70e anniversaire du souscripteur se verront appliquer une fiscalité beaucoup moins intéressante.


Peut-être est-il encore le moment d’en ouvrir un pour optimiser la fiscalité de votre transmission...

Est t-il intéressant de "racheter"​ les fonds sur un vieux contrat d'assurance-vie peu performant ?


Vous possédez peut être déjà un contrat d'assurance vie mais vous posez des questions sur les performances de votre contrat?



2023 : l’année de l’assurance-vie !


Après une année 2022 marquée par la volatilité, 2023 devrait être placée sous le signe de la flexibilité et de la diversification. Or, il n’y a pas de meilleur placement pour diversifier que l’assurance-vie. Celui-ci donne la possibilité d’investir dans de nombreuses classes d’actifs ce qui permet de mutualiser le risque mais également d’accroître le potentiel de rendement.

Le souscripteur peut adapter l’allocation du capital de son contrat entre des fonds en euros et les différents supports en unités de compte. En clair, il répartit ses fonds comme il l’entend et en fonction de son rapport au risque.


Les 3 raisons pour lesquelles ouvrir un contrat d’assurance-vie avant en 2023:


1. 2023 devrait marquer le retour des fonds en euros. Placement historiquement très apprécié des Français, notamment pour la garantie du capital, le fonds euros a perdu un peu de sa superbe ces dernières années du fait de la baisse des taux qui a pénalisé le rendement. Mais cette année, pour la première fois depuis quasiment 10 ans, les rendements sont attendus en hausse. Et ils pourraient dépasser les 2% l’an prochain.


2. Si les marchés d’actions et de taux ont connu des turbulences en 2022, 2023 s’annonce sous de meilleurs auspices, avec peut-être une décélération de l’inflation qui, si tel est le cas, serait un scénario favorable pour les indices boursiers et pour les marchés obligataires. Mais la prudence devrait être de mise, d’où l’importance d’être flexible et très diversifié dans son allocation, à la fois en termes de produits (actions, obligations et diversifiés) et de zones géographiques (Europe, États-Unis et émergents). Les actions américaines des géants de la tech constituent notamment une réelle opportunité avec la baisse des derniers mois, ce qui peut présager de belles performances si vous visez une stratégie long terme. L’assurance-vie est l’enveloppe fiscale la mieux adaptée pour un investissement diversifié sur les actifs et les zones géographiques.


3. Avec l’assurance-vie, vous pouvez aussi investir dans l’immobilier via la pierre-papier connue pour être un placement anti-inflation. La raison à cela est toute simple : les loyers encaissés par les SCPI sont indexés sur l’inflation.


Plus que jamais, l'assurance-vie devrait rester, ou redevenir, le placement préféré des Français




DIEM Geoffrey

Conseiller en Gestion de Patrimoine

Cabinet Diem Conseil & Patrimoine


Tel: 07 72 21 43 61

Email: conseil@carpediem patrimoine.net


"Profitez du moment présent pour investir dans votre avenir"




26 vues0 commentaire

Comments


bottom of page