top of page
Rechercher

Quel produit choisir pour réduire vos impôts avant la fin de l’année ?


FCPI, FIP, GFI, PER… Derrière ces acronymes se cache un point commun. Tous sont des placements qui permettent de réduire votre impôt sur le revenu, de 25 à 30 % de votre investissement voire plus. Mais pour réduire votre impôt, il faudra vous y prendre avant la fin de l’année. En effet, chaque année, la "saison" de commercialisation des nouveaux fonds sur lesquels vous pouvez investir démarre en Septembre et se termine le 31 Décembre.


En fonction de votre profil et de vos objectifs, une ou plusieurs solutions peuvent être mise en place. Tour d'horizon des solutions les plus courantes...


Le Capital Investissement (Private Equity) à travers les FIP et FCPI


Les Fonds d'Investissement de Proximité (FIP) et les FCPI (Fonds Communs de Placement dans l'Innovation) sont des fonds dont l'actif est composé au minimum de 70 % de PME françaises non cotées.


Soutenir l’économie réelle


Le capital investissement constitue un investissement citoyen et contributif au service du développement des PME / ETI en France et en Europe qui se positionne au cœur du financement de l’économie réelle, de l’innovation, de la croissance et des emplois de demain au sein de nos territoires.


Optimisation sa fiscalité


Les FIP et FCPI constituent des solutions de diversification financière de long terme permettant une optimisation fiscale sur mesure avec des tickets d’investissement accessibles à tous et en capitalisant sur l'investissement dans les PME et ETI.


Un double avantage fiscale:


1. Une réduction d’impôt (fonction de la quote-part de PME éligibles) « one shot » de 25% dès l’année de souscription. Certains FIP spécialisés, notamment investis en Corse, permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu'à 30 % de réduction d’impôt


2.Une exonération fiscale à la sortie


Note: La réduction fiscale est plafonnée à un investissement pouvant aller jusqu’à 12 000 € (célibataire) ou 24 000 € (couple) pour un FIP et Un FCPI.


A savoir : la réduction s’applique uniquement sur la part réellement investie en sociétés éligibles. Pour donner droit au taux maximum de réduction d’impôt, le FIP doit avoir investi 100 % de ses fonds dans des entreprises éligibles. Si par exemple, les fonds sont investis dans 90 % de sociétés éligibles, la réduction d’impôt sera de 22,5 % pour le FIP et 27 % pour un FIP Corse.


Pour profiter au maximum de la réduction d’impôt, les plafonds d’investissement pour un FIP (et un FCPI) sont donc les suivants :


• Une personne seule peut investir jusqu’à 12 000 € par an,

• Un couple peut investir jusqu’à 24 000 € par an.


La réduction d’impôt maximale est :


de 3 600 € maximum pour une personne seule,

de 7 200 € maximum pour un couple.


Cette réduction d'impôt est obtenue en contrepartie d'un blocage des fonds de 7 à 9 ans.


Les performances(rendements) annuelles moyennes des FIP et FCPI se situent autour de 10%.


Du fait de l’avantage fiscal, les potentielles moins-values peuvent être compensées par l’économie d’impôt réalisée. Même si l’objectif est d’obtenir tout de même une plus-value hors avantage fiscal, la réduction d’impôt va en partie sécuriser votre investissement. Ceci est d’autant plus vrai si vous choisissez un produit de défiscalisation avec une des réductions d’impôt la plus élevée du marché, ce qui est le cas des FIP Corse (30 % de réduction d’impôt).



Les GFI (Groupements Forestier d'Investissement)

Le GFI (Groupement Forestier d'Investissement) est une société civile à vocation forestière. Son activité est donc rattachée à un ou plusieurs massifs forestiers. Il permet à des investisseurs particuliers d'acheter des parts d'une société civile qui détient des parcelles de forêts. La société de gestion va alors exploiter son actif, c'est-à-dire l'entretenir, prélever les bois matures et les revendre. Elle distribue les revenus à ses associés, les porteurs de parts. Parts dont le prix peut également évoluer avec le marché des forêts et la pousse des arbres non récoltés.


Le GFI (Groupement Forestier d'investissement) représente un placement aux multiples banches puisqu’il permet de profiter :


• De 3 avantages fiscaux (réduction d’impôt de 25 %, Exonération de 75% de droits de succession et donation et exonération d’IFI).

• D’un revenu récurrent (le rendement d’exploitation brut avant les frais du GFI varie entre 1 % et 3 % en moyenne sur 10 ans, soit un rendement net de l'ordre de 1%* après frais de gestion.).

• D’une potentielle hausse du prix de la part (sur les 20 dernières années, le prix de l’hectare a progressé de 3 %* par an en moyenne).


Parmi les avantages fiscaux, les souscripteurs bénéficient, en contrepartie d’un blocage des fonds de 5 ans et demi à 7 ans, d’une réduction d’impôt de 25 % de leur investissement dans la limite de :


• 50 000 € pour une personne seule (soit une réduction d’impôt de 12 500 € maximum),

• 100 000 € pour un couple (soit une réduction d’impôt de 25 000 € maximum).


Au-delà des avantages fiscaux, le GFI permet de placer son épargne dans un actif tangible, responsable et décorrélé des autres actifs, notamment des marchés financiers. Une bonne façon de diversifier son patrimoine et de donner du sens à son épargne dans un cadre sécurisant.



Le PER (Plan Epargne Retraite)

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) est un produit d’épargne spécialement dédié à la préparation de sa retraite. A l’image de l’assurance-vie, vous pouvez investir sur une large sélection de supports d’investissement, du moins risqué (le fonds en euros) au plus risqué (les unités de compte). Il permet alors de réaliser votre allocation d’actifs selon votre profil investisseur (de prudent à dynamique). Par exemple, plus vous vous rapprocherez de la retraite et plus il sera pertinent de s’orienter vers des supports moins risqués pour sécuriser votre épargne. Donc au fil des années, vous pourrez réduire le niveau de risque en réorientant progressivement votre épargne vers les fonds en euros. Une réallocation bienvenue à l’approche de la retraite pour garantir le capital. A l’inverse, plus vous commencez tôt, plus vous pouvez vous autoriser à prendre des risques pour viser un rendement plus élevé.


Au-delà de la constitution d’un capital pour sa retraite, le PER est aussi un produit d’épargne qui permet de réduire ses impôts. Les versements réalisés dans un PER sont déductibles de votre revenu imposable, dans les limites légales. Résultat, vous profitez d’une économie d’impôt proportionnelle à votre tranche marginale d’imposition. La tranche marginale d'imposition se réfère au pourcentage d'impôt sur le revenu que vous payez sur la dernière tranche de votre revenu. Plus votre revenu est élevé, plus votre tranche marginale d'imposition est élevée. En contrepartie, l'épargne investie dans le PER est bloquée jusqu'à l'âge de la retraite.


Exemple : supposons que Marie a un revenu imposable annuel de 40 000 € et qu'elle se trouve dans une tranche marginale d'imposition de 30%. Si Marie décide de verser 3 000 € dans un PER au cours de l'année, ce montant peut être déduit de son revenu imposable. Par conséquent, son revenu imposable serait réduit à 37 000 € (40 000 € - 3 000 €). L'impôt à payer par Marie serait calculé sur la base de 37 000 € plutôt que sur 40 000 €, ce qui entraînerait une économie d'impôt égale à 900 € (3 000 € × 30%).


Si vous réalisez des versements dans un PER avant la fin de l’année, vous baissez ainsi votre impôt sur le revenu à déclarer au printemps prochain.







DIEM Geoffrey

Conseiller en Gestion de Patrimoine

Cabinet Diem Conseil & Patrimoine


"Profitez du moment présent pour investir dans votre avenir"


Tel: 07 72 21 43 61

Email: conseil@carpediempatrimoine.net

12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page