top of page
Rechercher

Comment investir en bourse tout en limitant le risque de perte en capital?



Vous avez certainement entendu parler du fameux "ratio rendement/risque". Ce ratio implique qu'un placement proposant et/ou promettant un rendement plus élevé est forcément (statistiquement) plus risqué. Ici, le risque est la perte partielle et/ou totale du capital investi. En d'autres termes, plus le rendement visé est élevé, plus le risque de perte en capital est proportionnellement élevé...


Cette théorie est particulièrement avérée sur les marchés financiers et notamment les actions.


Bien évidemment, l’intérêt d’un investissement en actions est que le rendement espéré est bien plus élevé que toutes les autres classes d’actifs. Mais plus l’action peut rapporter, plus les risques sont élevés.


Aujourd’hui, après une baisse de plus de 15% des indices boursiers depuis le début de l'année, ils est donc tentant d’investir sur des produits d’actions, en misant sur le fait que la baisse des actions a été exagérée, que les difficultés économiques actuelles vont finir par se résorber, et que l’investissement sera gagnant sur quelques mois ou même quelques années...


Simultanément, quand on voit la volatilité actuelle des marchés, il est difficile de se lancer.


Qui peut prédire aujourd’hui que nous n’aurons pas un nouvelle chute dans quelques jours et une baisse de 10 voire 15% par rapport aux cours d’aujourd’hui ? Alors oui, investir en actions aujourd’hui est très tentant, mais ce n’est, comme souvent, réservé qu’aux profils dynamiques...


Alors comment investir en bourse tout en limitant le risque de perte en capital lié à la volatilité actuelle des marchés financiers???


En investissant dans un produit structuré.



Qu'est ce qu'un produit structuré?


Avec un produit structuré, on rajoute "un filet de sécurité" on son investissement. Ce filet offre une protection partielle du capital : tant que le sous-jacent(un indice boursier comme le CAC 40 par exemple) ne passe pas sous une barrière définie (30%, 40%, 50%... selon les produits), le capital est protégé à l’échéance.


À titre d’exemple, pour schématiser, si vous achetez aujourd’hui un produit structuré dont le sous-jacent est à 6 000 points, avec un filet de protection à 50%, votre capital est remboursé à l’échéance si, à ce moment, le sous-jacent n’est pas sous les 3 000 points (et même si le sous-jacent a franchi cette barre en cours de vie du produit). De quoi se lancer en gardant un bon niveau de protection.


En résumé, les produits structurés permettent de viser un objectif de rendement nettement plus élevé que le fonds en euros sans pour autant assumer pleinement le risque d'un investissement pur en action.


Cerise sur le gateau, certains produits structurés proposent un "effet mémoire".


Qu'est ce que "l'effet mémoire"?


Selon les produits, le coupon annuel servi (6%, 8%, 10%) est "gardé en mémoire" tant que le sous-jacent (l'indice boursier sélectionné) n'est pas repasser au dessus du niveau initiallement défini (lors de la souscription) à la date de constation qui peut annuelle, semestrielle, trimestrielle, mensuelle, hebdomadaire ou journalière.


Lorsque que le sous-jacent passe au-dessus d’un niveau défini, alors le produit est rappelé (remboursé par anticipation) et l'ensemble des coupons annuels cumulés (des années précédentes) sont reversés à l'investisseur (en plus du capital initiallement investi).


Exemple: vous achetez aujourd’hui un produit structuré dont le sous-jacent est à 100 points, avec un filet de protection à 50%. Admettons que le sous-jacent baisse et n’est plus qu’à 90 points un an plus tard. Si il remonte dès l’année suivante à 116 points (scénario favorable) , alors votre produit structuré sera remboursé et deux coupons de 8% (16%) vous sont versés. Si le sous-jacent baisse sur les 3 premières années puis remonte progressivement pendant les 7 années suivantes (scénario médian) jusqu'à atteindre de le seuil de déclenchement initial (100 points), alors l'ensemble des coupons (8% x 10 ans = 80%) vous sont versés (en plus du capital initiallement investi. Enfin, si le sous-jacent ne cesse de baisser jusqu'au terme du produit structuré (10 ans dans ce cas) sans jamais repasser au dessus du seuil de déclenchement de100 points (scénario défavorable et statistiquement improbable), alors vous récupérez la valeur liquidative de votre placement (45% du montant de votre investissement dans ce cas).



Si cet investissement est trop beau pour être vrai, c'est parce qu'il y a une contrepartie...


Quelle est cette contrepartie?


Afin d’obtenir le niveau de protection voulue (-30%, -40% , -50% selon les produits), l’investisseur doit, en contrepartie, renoncer à une partie du potentiel de hausse. Son gain va être en effet limité à un coupon annuel (par exemple 6, 8, 10% selon les produits) qui sera versé au moment du dénouement du produit.

Ainsi, un produit structuré se caractérise toujours par 4 caractéristiques :https://www.diemconseiletpatrimoine.com/

1. Une date de constatation initiale et une échéance. Sauf mécanisme de rappel anticipé (voir ci-dessous), l’investisseur récupère tout ou partie de son capital (plus éventuellement les coupons) à l’échéance. Il peut éventuellement vendre le produit en cours de vie, mais dans ce cas, son capital n’est pas garanti. Le prix du produit va en effet évoluer selon les variations du sous-jacent, et selon les chances qu'il a de dépasser son niveau initial à une date d’anniversaire.


2. Un filet de sécurité qui offre une protection partielle du capital : tant que le sous-jacent ne passe pas sous une barrière (30%, 40%, 50%... selon les produits), le capital est protégé à l’échéance. Toutefois, il est important de signaler que si à l'échéance le niveau du sous-jacent est sous la barrière de protection, alors le produit subit une perte en capital : la perte est égale à celle subie par le sous-jacent.


3. Des coupons (6, ou 8, ou 10%, etc.) sont versés (chaque année ou à l’échéance) selon l’évolution du sous-jacent : certains produits vont verser le coupon uniquement si le sous-jacent n’a pas baissé par rapport à son niveau initial, d’autres vont le donner si le sous-jacent n’a pas baissé de plus de 10%, 20%, 40%, 50% (niveau égal au filet de sécurité, ou non). Par contre, aucun coupon n'est versé à l'échéance si le sous-jacent est en dessous du filet de sécurité.


4. Un mécanisme de rappel anticipé automatique. Chaque année à la date d’anniversaire, le produit peut être remboursé (et le coupon versé) sous certaines conditions (ex : si le sous-jacent n’a pas baissé par rapport à son niveau initial). Certains produits ont également des dates de constatations trimestrielles, voire mensuelles.


Évidemment, plus la protection est élevée, plus le coupon sera faible.


Un produit avec une barrière à 50% sera moins rentable qu’un produit avec une barrière à 30%. Le niveau du coupon dépend aussi des conditions pour le toucher et du mécanisme de remboursement. Un produit qui verse le coupon si le sous-jacent n’a pas baissé de 20% sera plus rentable qu’un produit qui verse le coupon si le sous-jacent n’a pas baissé de plus de 50%.


Enfin, le niveau du coupon dépend également de la période pendant laquelle le produit est construit. Et notamment de la volatilité. En ce moment, la volatilité est élevée sur les marchés. Un filet de protection de 30% ou 40% parait finalement peu sécurisant aujourd'hui, alors qu’il aurait paru très solide il y a quelques mois. Du coup, aujourd’hui, le coupon proposé sur ce type de produit serait bien plus élevé qu’il y a quelques mois. On peut espérer du 8 ou 10% alors qu’on aurait eu plutôt 5% en début d’année.






18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page